En 1971, les valeurs du parti des Paysans, Artisans et Indépendants (PAI) s’unissent aux traditions des partis Démocratiques des cantons de Glaris et des Grisons, marquant ainsi les débuts de l’Union Démocratique du Centre.

Contrairement à d’autres partis politiques nouvellement fondés, l’UDC développe sa politique en premier lieu au niveau fédéral, avant de créer des sections cantonales, et enfin de siéger au sein des municipalités.

L’UDC se renforce dès le début des années 1990, par le combat de Christophe Blocher contre l’adhésion de la Suisse à l’Espace Economique Européen. Ce succès politique de 1992, au taux de participation exceptionnellement élevé, permets aux idées du parti de gagner les convictions de la population de tout le pays. En 1999, l’UDC devient ainsi la première formation politique du Conseil National, un rang qu’elle occupe aujourd’hui encore. La même année, Oskar Freysinger installe une section cantonale en Valais, pour devenir 14 ans plus tard, le premier Conseiller d’Etat UDC du canton.

En 2014, Emmanuel Roh, Yannick Cordonier, Xavier Udry et Pierrot Jacquemettaz entreprennent la création de l’UDC Vétroz, avec l’objectif de faire partie du gouvernement communal. Après trois ans de travail, l’UDC Vétroz y obtient deux élus au sein du Conseil Général.